Mon chien détruit tout !

En cette période de rentré, nous et nos loulous devons de nouveau être séparé pour de longues heures. C’est parfois une étape stressante, aussi bien pour le maitre que pour le chien, surtout lors de l’apparition de comportement gênant tel que la destruction. N’étant pas comportementaliste canin, j’ai laissé mon clavier et ma caméra à Bérengère, éducatrice / comportementaliste canin à Patt’ en l’air, pour vous parler de ce problème qui touche bon nombre d’entre nous. En effet, c’est un sujet récurant dans les messages que je peux recevoir de votre part. J’espère donc que vous y trouverez les réponses à vos questions ! Bonne lecture et bon visionnage !

Vidéo en lien avec l’article :

 

 

De plus en plus souvent des propriétaires de chiens ont peur de laisser leur animal seul à  la maison, de peur qu’ils détruisent. C’est une problématique courante qui est rencontrée par beaucoup de couples homme/chien. Éclairage sur les raisons et les solutions à cet engrenage.

 

Mais pourquoi tu détruis ?

 

Deux grandes raisons peuvent expliquer la destructions des meubles ou autres choses auxquelles on tient par Médor.

L’ennui

C’est la raison la plus courante. Juste l’ennui. On laisse son chien souvent sans avoir assouvi ses besoins et sans penser que lui aussi il a besoin de s’occuper pendant que vous partez au travail. Ne vous culpabilisez pas, ça arrive à tout le monde, il y a des solutions, et cette cause est la plus simple à régler.

Le stress de la solitude

Cette raison est un peu plus compliquée  et longue à régler, tout simplement parce qu’elle est intimement liée à la santé du chien.Ce dernier ressent un grand stress au départ, ce qui physiquement le trouble et fait qu’il doit se décharger de son stress, et c’est souvent l’armoire de la grand mère qui reçoit. Oui, on a souvent l’impression qu’ils choisissent le bon meuble à détruire, et pourtant non, je vous le jure.

 

Trouvons ensemble la raison !

 

Avant de régler le problème, il faut que l’on trouve la raison, parce que les deux causes possibles ne se traitent pas de la même façon. Voici quelques étapes pour définir de quoi souffre votre chien.

 

Le test du départ

Je vous conseille de prévoir de partir sans votre chien, comme d’habitude, pendant environ une demie-heure.

Mais alors le conseil qui va vraiment vous servir est de filmer votre absence. C’est la clé principale qui va vous permettre de comprendre le comportement de votre chien. Trouvez un moyen de filmer, que ce soit en laissant votre smartphone à la maison, ou votre ordinateur avec la webcam allumée. C’est ce qui va nous permettre de trouver LA raison que l’on va ensuite traiter.

En visionnant le film à votre retour, calculez au bout de combien de temps votre chien se met à détruire, c’est cet élément qui est déterminant.

A partir de ce temps, on peut déduire facilement ce dont souffre votre chien :

  • Votre chien détruit immédiatement après votre départ = stress lié à la solitude
  • Votre chien tourne en rond cherche à s’occuper, et attend un long moment avant de mâchouiller un objet = ennui

 

Les solutions s’il vous plait !

 

Mon chien s’ennuie

La solution va vous paraître complètement bête, mais pour éviter les destructions d’ennui, il vous suffit d’occuper votre chien. C’est pour cela que c’est la cause la plus facile à traiter.

L’occupation évite l’ennui et évite donc ces destructions.
Voici quelques pistes pour vous aider :

  • satisfaites les besoins d’exploration de votre chien par des balades suffisantes et enrichissantes
  • l’éducation fatigue mentalement le chien ce qui assouvit aussi ses besoins et l’apaise
  • investissez dans des jeux d’occupation canins, des jeux où on cache de la nourriture à l’intérieur pour occuper votre animal
  • au lieu de donner à manger à votre chien dans sa gamelle, disposez les croquettes au sol lors de votre départ. Cela l’occupera quelques minutes et aidera à son apaisement
  • vous pouvez aussi laisser la télévision allumée, l’écran qui défile et le son occupent parfois le chien et simulent une présence avec lui
  • changer les jouets régulièrement, par exemple toutes les semaines afin qu’il ne se lasse pas et qu’il les redécouvre ainsi

 

Mon chien stresse quand je pars

Cette cause est une réaction physiologique de votre chien, cela se passe dans son mental. Le stress sera plus long à traiter car il va demander à votre chien de se surpasser, de dépasser ses propres émotions.

  1. Déritualisez les départs !
    Ce conseil peut paraître barbare mais en fait c’est plutôt simple et très amusant :
  • pensez à toutes les affaires que vous prenez d’habitudes quand vous partez de chez vous (veste, téléphone, sac…)
  • prenez ces affaires au cours de la journée
  • ne partez pas !

Ce qui donne parfois (déjà vu !) d’aller faire la vaisselle ou se brosser les dents avec sa doudoune ou prendre son sac à main pour aller au lit. Dans la tête de votre chien, ces objets ne seront plus forcément liés à un départ possible, du coup le stress ne montera plus avant votre départ.

Parce que les propriétaires de chiens le savent bien, nos chiens changent de comportement au moment où l’on prépare un départ. Et pour les destructeurs souffrant d’anxiété c’est dès cette étape que le problème commence. Désamorcez déjà cette première étape.

  1. Des dépenses, encore des dépenses !

Des dépenses mentales et physiques sont aussi essentielles comme dans les destructions d’ennui. Un chien dont les besoins sont assouvis est un chien plus calme car apaisé par ces dépenses et sera moins enclin à détruire.

  1. Se faire aider par la nature

Un remède naturel peut vous aider pour calmer votre chien dans votre anxiété. Un mélange savant de plantes, dont le docteur leur a donné son nom. Il s’agit des fleurs de bach, que vous pouvez trouver en pharmacie. Ensuite, il suffit d’en mettre quelques gouttes chaque jour directement dans la gueule de votre chien Cela aidera le mental à se poser, sans créer la dépendance que peuvent engendrer les traitements médicamenteux.

  1. Occuper en notre absence : les jouets

Même si ces destructions sont liées à l’angoisse, l’occuper avec des jouets sera plus que bénéfique. Déjà si destructions il y a, elles auront lieu sur des objets autorisés, ses jouets. Ensuite, parce que lors de la montée de l’angoisse le chien a un regain d’énergie, et qu’il doit la dépenser, donc autant lui donner la bonne idée de le faire sur ses jouets.

  1. Faire des faux départs

Une étape aussi essentielle pour apprendre à votre chien à maîtriser à nouveau ses émotions, celle des faux départs. Le nom décrit bien la méthode, faire semblant de partir. Au début on passe la porte, on la referme, et on revient tout de suite. Puis on laisse passer de plus en plus de temps. Quand on arrive à quelques minutes, on peut aussi remettre en route la caméra pour vérifier que tout se passe bien quand on est absent.

Précaution importante, si le chien aboie par exemple, on ne re-rentre qu’au moment où il s’arrête, histoire de ne pas récompenser ses éclats de voix.

  1. Changer les jouets régulièrement

Je vous conseille d’avoir un stock conséquent de jouet et toutes les semaines faire un roulement ranger ceux à disposition du chien et lui en donner d’autres. Cela permettra à votre animal de ne jamais se lasser de ses jouets, de toujours trouver du plaisir à s’occuper avec. Si on lui laisse trop longtemps les mêmes, ces derniers perdront leur intérêt pour lui et d’un coup ce sera la table basse ou une chaise qui aura bon goût…

  1. Augmenter le temps des départs

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin dès que vous voyez les premiers résultats, continuez sur cette bonne lancée en laissant votre chien de plus en plus longtemps seul.

Quel bonheur de rentrer sans qu’il n’y ait de bêtises quand on a connu les retournements de meubles !

 

Conseils pratiques !

 

N’oubliez jamais que chaque chien est différent, c’est pour cela que l’on ne peut pas donner d’indication sur la durée que peut prendre l’amélioration de son comportement. Cela peut prendre plus ou moins de temps selon le tempérament de votre chien, mais aussi depuis combien de temps le comportement s’est installé.

Restez donc patient et gardez le cap au maximum. Vous êtes maintenant dans la compréhension de votre animal et vous faites pour le mieux. Continuez, vous êtes sur la bonne voie !

Un autre conseil est d’éviter les cérémonies de départ et les fêtes au retour. Toutes ces démonstrations d’affection peuvent faire comprendre à votre chien que les départs et arrivées ne sont pas des évènements normaux, qu’ils méritent plus de fête que d’habitude. Du coup, le stress peut monter à ce moment là.

Se faire aider est aussi quelque chose d’important. Aujourd’hui des éducateurs / comportementalistes canins existent pour vous accompagner. Je vous conseille évidemment de contacter des professionnels en méthodes positives. Vous pouvez retrouver ces professionnels sur ce lien : https://www.google.com/maps/d/viewer?ll=46.346928%2C2.263184&spn=10.224163%2C26.784668&msa=0&mid=1oGIszycnO4BcHbkBs0ic4otH72c

 

Bérengère
blog.pattenlair.fr

 

2 Commentaires
  • Joy Husky Siberien
    Posté à 17:26h, 16 septembre Répondre
    Coucou !!!
    ça fait un bon moment que je vous suit toutes les deux, vous êtes super ! J’ai aussi une chienne qui détruit un peu, mais on la laisse dans le jardin pas dans la maison comme ça elle peut jouer avec notre chat.
    Elle fait quelques dégâts mais vu l’état du jardin, on lui pardonne (ça change pas grand-chose) !!!!

    Super article continuez comme ça !

  • Bonbon Teddy
    Posté à 16:54h, 13 septembre Répondre
    Vidéo et article très sympa de Patt’ en l’air!
    J’apprécie que l’article soit un résumé car c’est compliqué de faire un ctrl+f sur une vidéo ^^

    Je vous suis toute la deux (je vis dans le même département que Patt’ en l’air, ça aide un peu :p), et c’était agréable de voir un travail collaboratif entre vous!

    Pour ma part, j’ai de la chance pour le moment ma chienne ne détruit pas, je touche du bois! Mais j’applique déjà quand même certains des conseils donnés pour palier à l’ennui!

    Encore merci!

Poster Un Commentaire