En combien de temps mon chien apprend-il un nouveau comportement ?

C’est sûrement la question qui revient le plus sous mes vidéos. Et si je ne mentionne jamais ce point, c’est parce que cette information est inutile et potentiellement frustrante.

 

Pourquoi est-elle inutile ?

Quand on cherche cette information, c’est souvent pour comparer nos « résultats » à ceux des autres personnes et essayer de voir si l’on s’en sort plus ou moins bien. Sauf que comparer les résultats d’un duo avec un autre n’est pas possible. Il y a beaucoup trop de variables pour que les comparaisons ne donnent une véritable indication.

Tout d’abord, nous n’avons pas tous la même définition du comportement et de l’objectif que l’on souhaite atteindre. Certains vont vouloir approfondir un comportement avec une demande précise, dans une situation précise, alors que pour d’autres, un comportement approximatif va suffire. Déjà rien que là, le temps d’apprentissage va être différent. Mais en plus de ça, d’autres paramètres vont être à prendre en considération.

Les chiens sont tous différents : ils ont leurs facilités, leurs difficultés, leurs personnalités. Certains chiens vont par exemple être plus à l’aise avec leurs museaux, d’autres avec leurs pattes, certains chiens sont naturellement plus calmes, d’autres plus énergiques… Un même comportement peut donc être facile pour un chien et difficile pour un autre, ce qui va forcément influencer sur le temps d’apprentissage.

L’historique d’apprentissage du chien va également avoir un impact important. Un chien qui fait du shaping depuis plusieurs années va avoir plus de facilités qu’un chien qui commence tout juste. Un chien qui a appris le pivot va avoir plus de facilités à apprendre le revers qu’un chien qui apprend le revers sans passer par le pivot… Un chien apprend à apprendre toute sa vie, chaque nouvel apprentissage lui permet de développer certaines compétences qui pourront lui être utiles dans d’autres situations. Ça peut être aussi bien des apprentissages intermédiaires qui vont l’aider pour la suite, ou tout simplement une réflexion que le chien va développer.

Mais bien sûr, il n’y a pas que le chien qui apporte des variables vis-à-vis de ce temps d’apprentissages. Il y a aussi l’humain. En fonction de ses connaissances et de son expérience, l’entrainement mis en place va être plus ou moins efficace et rapide. Si le maitre a un bon timing, une bonne mécanique, qu’il sait gérer la règle des 3Ds, qu’il a une bonne gestion des récompenses, une bonne inventivité… le travail avec le chien va être beaucoup plus simple, tout va être mis en place pour que le chien soit en position de réussite. Et c’est finalement le facteur le plus important, car, si l’on ne maitrise pas certains points, qu’importent les facilités de notre chien, on va le mettre en difficultés et l’apprentissage va en être compliqué, beaucoup plus long, voir ne jamais aboutir.

Cela fait donc beaucoup de paramètres qui varient d’un duo à l’autre. Comparer ses résultats de « temps » d’apprentissages n’est donc pas judicieux et est même contreproductif.

 

Se comparer aux autres, bonne ou mauvaise idée ?

Même si ça ne part pas forcément d’une mauvaise intention, cela peut vite devenir frustrant. Si l’on reprend l’exemple du temps d’apprentissage et que vous vous apercevez que vous mettez 5 fois plus de temps qu’une autre personne à apprendre un même comportement à votre chien, vous allez surement vous rabaisser ou rabaisser votre chien. Vous allez perdre de la motivation, vous énerver… Bref, rien de productif. Ne perdez plus votre temps à vous comparer aux autres, vous pouvez vous inspirer, admirer le travail des autres, puiser des idées ; mais ne cherchez pas à comparer l’incomparable. Utiliser votre énergie pour développer vos capacités, vos connaissances, apprendre à mieux connaitre votre chien… C’est ça qui vous fera avancer et vous permettra d’avoir de meilleurs résultats. Il existe plein de façon différente d’apprendre que ce soit auprès de personne, en stage, en cours particuliers, sur internet à travers des articles, des vidéos, des classes en ligne… Concentrez-vous sur le plus important et le plus productif.

D’ailleurs si vous souhaitez apprendre et approfondir certains sujets, n’oubliez pas que j’anime un stage au mois d’octobre et que je propose aussi des classes en lignes, du coaching en ligne (ou en vrai si vous habitez en Normandie), alors n’hésitez pas !

 

Une erreur ? Signalez-là en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée

Ne manquez pas notre nouvel ebook "Introduction au clicker Training" 🙂

 

Tags:
Pas de commentaire

Poster Un Commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :