mon chien aboie

Mon chien aboie, mes oreilles saignent, que faire ?

Depuis l’arrivée de Bodza, le sujet de l’aboiement a pris une place importante dans ma vie. En effet, Bodza est de nature à aboyer très facilement, contrairement à Snow, qui elle, est très silencieuse. Cela m’a causé un nombre important de problèmes, que je m’efforce de résoudre au fur et à mesure. Mais comment je procède ? C’est sûrement la réponse que vous attendez tous !

Avant toute chose, il faut savoir qu’aboyer est un comportement naturel, c’est un moyen de communication que certains chiens utilisent plus que d’autres. Pour certains, c’est même plus qu’un moyen de communication, c’est aussi un besoin. Pour les chiens qui aiment aboyer et qui ont ce besoin, je vous déconseille de leur interdire tout aboiement. Laissez vos chiens s’exprimer dans les situations que vous jugerez les plus adéquates (quand ça vous dérange le moins et quand les aboiements n’expriment pas un mal-être) et apprenez-leur à rester calmes dans les situations les plus délicates.

 

Pourquoi mon chien aboie ?

Avant de mettre en place quoi que ce soit, il faut comprendre pourquoi notre chien aboie. Car c’est la cause qu’il va falloir traiter et non l’aboiement en soi. Il est donc très important d’observer son chien, ses réactions, l’environnement et tous les petits détails qui vont nous permettre de comprendre pourquoi il aboie. C’est toute la complexité du sujet : si on ne sait pas ou qu’on se trompe sur les raisons qui le poussent à aboyer, ce qu’on va mettre en place par la suite va être inutile, voir aggraver la situation. Si vous avez le moindre doute, ou que malgré vos efforts vous ne voyez aucun changement, ne prenez pas de risques et faites appel à un éducateur canin.

Venons-en au fait, et donc, aux différentes raisons pour lesquels un chien peut aboyer :

 

Demande d’attention/ennui

Aboyer peut être un moyen simple et rapide d’attirer votre attention. On a souvent tendance à réagir quand nos chiens aboient en les regardant, en venant vers eux, en leur parlant… Ils peuvent donc très vite faire le rapprochement entre « aboiements = interactions ». Si vous répondez à ce genre d’appel, vous renforcez le comportement.

 

Stress

Certaines situations comme la présence d’objet inconnu, des chiens/humains qui approchent, le fait d’être seul, certains bruits, certains mouvements… mettent mal à l’aise certains chiens et les poussent à aboyer. C’est le stress lié à la situation qui va les faire réagir.

Par ennui

Les chiens ont besoin d’activités, à la fois physique et mentale. Si ces besoins fondamentaux ne sont pas respectés, ils vont trouver leurs propres moyens pour se dépenser, qui en général ne sont pas ceux que vous auriez aimé qu’ils choisissent. Certains chiens vont opter pour des aboiements « dans le vide » ou vont commencer à développer des occupations qui les font aboyer (ou pas d’ailleurs, mais qui ne vous feront pas forcément plaisir non plus). Il est donc important de subvenir au besoin de son chien en lui proposant des activités adéquates.

 

Excitation/frustration

Un chien qui se frustre ou qui monte en excitation va facilement aboyer. L’excitation de rejoindre un copain, de partir en balade, d’avoir son jouet préféré… Excitation et frustration sont très fortement liées. Plus un chien va monter en excitation plus il va se frustrer rapidement et moins bien se maitriser.

 

Par plaisir

Et oui certains chiens peuvent aussi aboyer par moment, juste par plaisir 😉

Selon les situations, l’aboiement va aussi résonner différemment. Écouter son chien et repérer ses différences de tonalités va être d’une grande aide pour comprendre la raison.

 

Concrètement, on résout le problème comment ?

Savoir pourquoi notre chien aboie, c’est bien, mais savoir le résoudre ensuite c’est encore mieux !

Et malheureusement je ne pourrais pas tout vous dire ici, car chaque situation à sa solution. J’ai cependant, relevé bon nombre de situations récurrentes que vous avez notamment pu mentionner sur ma page Facebook. Je vais donc essayer de vous aider au mieux selon ces situations, en vous donnant des pistes de travail ! C’est parti !

 

Mon chien aboie quand on sonne

Ce problème est souvent lié à l’excitation. La sonnerie prédit l’arrivée d’invité(s) qui rend votre chien un peu trop heureux. Pour ce souci, mon conseil est d’associer la sonnerie à un autre comportement. Renifler au sol par exemple. Ce comportement est d’autant plus adéquat qu’il est impossible pour le chien de renifler et d’aboyer en même temps. C’est soit l’un, soit l’autre. Et pour lui apprendre, rien de plus simple, il suffit d’activé la sonnette et de lancer des friandises au sol juste après. Au fur et à mesure le chien associe « sonnette = je cherche les friandises au sol = je renifle le sol » puis « sonnette = je renifle au sol » avant même de savoir s’il y a vraiment des friandises par terre. Autre avantage de ce comportement : renifler libère chez le chien des hormones calmantes. Il va donc se calmer beaucoup plus facilement. Et si l’excitation redescend, les aboiements ont moins de chance de se faire entendre. Vous pouvez aussi choisir un autre comportement, comme apporter un objet, ou aller au panier.
Pendant la durée d’apprentissage, demandez à vos proches de vous appeler avant de sonner afin de pouvoir anticiper. Et mettez un mot sur votre porte, pour prévenir les visiteurs inattendus.

 

Mon chien aboie au moindre bruit

Si votre chien ne dort que d’une oreille et réagit au moindre bruit « qui sort de l’ordinaire », lorsqu’il y a du passage derrière les portes si vous habitez en appartement… C’est sûrement lié à un certain stress. Il va vous falloir du temps et de la patience pour associer tous ces bruits à des évènements positifs. Lancez-lui des friandises dès qu’un bruit retentit pour créer cette association. N’ayez pas peur de lui donner des récompenses même s’il aboie, si c’est vraiment par peur, les aboiements vont diminuer au fur et à mesure qu’il va prendre confiance. Et quand il n’aura plus peur, vous pourrez alors arrêter de lancer des friandises.

 

Mon chien aboie quand le facteur passe ou quand il y a des passants

La solution la plus rapide à mettre en place dans ce genre de situation consiste à gérer l’environnement. Mettre des brises vues ou fermer l’accès à une partie du jardin permet d’éliminer les stimuli visuels et ainsi de faire cesser les aboiements.

Trouver une occupation à son chien peut aussi être une solution. Certains chiens développent ce genre de comportement par ennui. Cacher la ration journalière de son chien dans le jardin, éparpillez ses croquettes sur l’herbe… Sont des bons moyens pour l’occuper et lui changer les idées. Pendant qu’il cherche, il prête moins attention aux passants et une fois ces activités terminées, il est plus à même de se reposer.

Sur des chiens plus réactifs, qui ont vraiment peur et n’aboient pas uniquement par manque d’occupation, cela risque de ne pas suffire. Il va vraiment falloir travailler pour associer les passants et/ou le facteur à quelques choses de positif et leur faire ainsi comprendre qu’il n’y a rien à craindre. Le moyen le plus efficace est de demander de l’aide aux passants et au facteur. C’est tout à fait possible en mettant une petite affiche devant chez vous, accompagnée d’un contenant avec des récompenses. Sur l’affiche, indiquez un mot gentil avec la marche à suivre : demandez aux passants de lancer des récompensant à votre chien quand ils passent devant chez vous. Cela permet au chien d’associer le va-et-vient à des évènements positifs. Le fait que les passants eux-mêmes donnent les récompenses renforce encore plus l’association.
Si jamais vous n’avez pas de gentils voisins, ou de gentils facteurs qui veulent bien jouer le jeu, vous pouvez aussi organiser des faux passages avec des amis ou de la famille.

 

Mon chien aboie à la fenêtre

aboie balconDe même que pour le point précédent, si votre chien aboie à la fenêtre, le plus simple et de lui couper l’accès à cette fenêtre ou de mettre un rideau/fermer les volets… Vous pouvez aussi le désensibiliser à ces stimuli en lui lançant des récompenses dès qu’il y a du passage devant la fenêtre.

 

Mon chien aboie après le chat

Ce sujet est vraiment très complexe, car les aboiements peuvent être dus à de la peur ou à de l’excitation liée à l’instinct de prédation. Et si c’est par peur, une fois cette peur surmontée, cela peut aussi se transformer en excitation et en prédation. Si on se trompe, on peut très vite se retrouver à renforcer de la prédation. Je vous conseille donc de faire appel à un éducateur canin pour éviter de prendre ce risque.

 

Mon chien aboie quand je prends la laisse

Cette situation génère beaucoup d’excitation de la part des chiens, car elle laisse présager une future balade où votre chien va pouvoir courir, renifler et peut-être même jouer avec d’autres compagnons. Pour résoudre ce problème rien de plus simple, préparez-vous comme à votre habitude. Au moindre aboiement, arrêtez-vous, éloignez-vous de la sortie et occupez-vous autrement au besoin, ne dites rien à votre chien. Reprenez uniquement lorsque votre chien s’arrête d’aboyer. Au début cela peut paraitre long, mais vous verrez qu’au fur et à mesure votre chien va comprendre que les sorties ne sont possibles que s’il reste calme.
Vous pouvez aussi décider d’apprendre un comportement à votre chien, par exemple tenir sa laisse dans la gueule jusqu’à ce que vous sortiez, lui apprendre à patienter dans son panier pendant que vous vous préparez…

 

Mon chien aboie quand il est seul

Là encore c’est un sujet complexe. Il faut déjà savoir pourquoi votre chien aboie et quel est son véritable comportement en votre absence. Pour cela il faut pouvoir le filmer, l’observer à distance. Est-ce que votre chien aboie dès que vous franchissez la porte ? Est-ce qu’il refuse toute nourriture ? A-t-il de quoi s’occuper ? Est-il suffisamment dépensé ? A-t-il accès à une fenêtre qui déclenche ces aboiements ?
Les solutions peuvent être tout aussi différentes que les situations peuvent l’être ! Difficile donc, de vous donner des conseils généraux sur le sujet. Mais si vous commencez à comprendre mon raisonnement en fonction des différents problèmes, vous arriverez sûrement un peu plus à analyser votre propre situation et à mettre des outils en place. Si ce n’est pas le cas, les éducateurs canins sont là pour vous aider 🙂

 

Mon chien aboie quand je ne m’occupe pas de lui

Si votre chien vous réclame de l’attention en vous aboyant dessus, ne répondez pas à cet appel. Si vous le faites, vous renforcez le comportement. Profitez des moments calmes pour venir le voir et donnez-lui assez d’occupations pour qu’il ne s’ennuie pas.

 

aboie chien

Mon chien aboie sur les chiens et/ou sur les humains

Encore un problème assez délicat. Ce type d’aboiement est souvent lié à de la peur (j’agresse pour faire fuir). Pour certains chiens, la simple mise en contact avec des chiens bien choisis, des humains qui vont faire attention à leur façon d’interagir peuvent suffire à les rassurer. Pour d’autres, cela ne va pas être suffisant et va nécessiter une désensibilisation plus poussée. Dans tous les cas, il faut associer la présence d’humains et/ou de chiens à quelque chose de positif, et surtout le faire au rythme du chien. Vous devez commencer à travailler à une certaine distance, la distance de confort. Ce travail est assez complexe, faites-vous aider si vous avez le moindre problème !

 

Bonne ou mauvaise idée ?

Demander de l’aide ?

Il n’y a aucune honte à demander de l’aide, bien au contraire ! Les éducateurs canins ont suivi des formations pour faire ce métier et continuent de se former pour être au courant des avancées dans le milieu. Éduquer voir rééduquer un chien nécessite des connaissances que tous les propriétaires n’ont pas forcément. Se faire aider est donc le meilleur moyen de voir les choses évoluer dans le bon sens 🙂

 

Apprendre à aboyer et se taire sur commande ?

C’est un conseil que l’on voit souvent circuler sur le net, mais j’avoue être très mitigé quant à son application. Pourquoi ? Parce que cela ne résout pas le problème de fond. Si votre chien aboie par stress, lui demander d’arrêter sur commande, va certes le faire taire, mais ne va pas le rendre plus à l’aise dans cette situation. Et d’autre part, apprendre à arrêter signifie aussi apprendre et renforcer l’aboiement. Si vous n’arrivez pas à finir correctement cet apprentissage vous aurez juste renforcé le comportement non désiré, ce qui tout l’inverse de l’effet recherché.

 

calme

Travailler le calme ?

C’est un travail à faire en parallèle, super important ! Que votre chien ait tendance à aboyer ou non d’ailleurs ! Parce que oui un chien qui ne fait rien, c’est déjà faire quelque chose, alors récompensez-le pour choisir de se reposer et de « ne rien faire » pour qu’il reproduise ce comportement plus facilement et plus souvent, qu’importe les situations (chez vous, chez des amis, en terrasse, dans le train…). Récompensez toujours ce genre de comportement de façon calme, pour ne pas exciter votre chien puisqu’on souhaite justement qu’il reste calme. L’idéal est de lui faire croire que les récompenses « tombent du ciel » et ne qu’il ne s’aperçoive pas vraiment qu’elles viennent de nous ;).

 

Utiliser un collier anti aboiement ?

C’est clairement une mauvaise idée : en plus de ne pas résoudre le problème de fond (voir l’aggraver) cela peut blesser votre chien s’il s’agit d’un collier électrique.

 

Crier sur mon chien pour le faire taire ?

Cela est inutile. Le problème de fond ne sera toujours pas résolu et vous allez rendre votre chien mal à l’aise plus qu’autre chose.

 

Comme vous avez pu le voir tout au long de cet article, c’est un sujet très vaste. Je n’ai pas forcément pu développer à fond chaque partie sinon l’article aurait pu faire un livre entier. Néanmoins, si vous souhaitez en savoir plus sur un point particulier, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires 🙂

 

Une erreur ? Signalez-là en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Entrée

Ne manquez pas notre nouvel ebook "Introduction au clicker Training" 🙂

 

Pas de commentaire

Poster Un Commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :